Rechercher

Petite histoire des nudes

Chaleur chaleur ou inondation, le réchauffement climatique est bien là. On ne sait plus comment s’habiller, on ne sait plus quoi dire aux climato-sceptiques.

TalQ n’est pas du tout spécialisé en écologie, pour ça, il y a Bon Pote. Ce n’est pas sponso, c’est juste très difficile de ne pas en parler.


Pour tenter de rebooster tes dopamines et sérotonines face aux actualités sans pour autant risquer de mourir d’une crise cardiaque ou juste de déshydratation par trop de gesticulations charnelles, une idée parmi d’autres : les nudes.


Alors loin de TalQ l’idée de t’encourager à t’exhiber si tu ne le veux pas. C'est juste un sujet jamais abordé pour le moment sur TalQ alors que très courant des les pratiques depuis plusieurs années.


Anglicisme au singulier dans la mode et la cosméto, au pluriel en sexo, qu'est ce que les nudes et comment faire des "bons" nudes ? Quels sont les règles s'il y en a, du moins pour se protéger, mais surtout s'amuser et s'exciter, pour soi, en couple ou plus.

Si on ne devait en retenir qu'une ce serait : cache ton visage et tout tatouage ou piercing reconnaissables dans la mesure du possible pour éviter l'un des principaux risques : le revenge porn ou atterrir sur un “compte ficha”.


Que veut dire le mot nude ?

Un nude est une photo de soi-même qu’on prend avec son smartphone, en étant nu ou partiellement dénudé (Coucou lingerie Olé olé ou pas). Cette photo, souvent on l’a fait pour l’envoyer à quelqu’un.e. Mais on peut aussi le faire pour soi.

Malheureusement, le plus souvent sur nos réseaux sociaux, une personne en importune une autre en lui demandant de lui envoyer des nudes. Importuner, parce qu’on sait bien que ce qui est réclamé n’est jamais agréable ! Et ça peut même devenir du harcèlement sexuel, alors attention à ces demandes. On y revient.


D’où vient le mot nude ?

Le mot nude est apparu en français sur les réseaux sociaux en 2010, sous la forme ”nude pic” ou ”nude photo”. Le tout vient sans surprise de l’anglais où elles ont le même sens. Cependant, en anglais, nude est un mot plus ancien qui désigne aussi un nu artistique, aussi bien une peinture classique qu’une sculpture de l’Antiquité, par exemple. On l’utilise aussi en marketing pour parler de couleurs beiges, rosées, couleurs peau … coucou tous les comptes insta d’influenceur.se.s ou de cosméto et même de sextech qui pensent que les femmes élégantes, BCBG ou juste CSP+ jeunes ne jurent que par le Nude ! (So 2010 ?!)

Nudes: 75% des 13-25 ans ont déjà envoyé des photos dénudées d'eux-mêmes selon une étude

Bref, un nude c’est donc une photo suggestive envoyée à un.e potentiel.le ou déjà conquis.s partenaire. Il y a une connotation sexuelle. “Regarde ce que tu loupes” ou “ce qui t’attends” ou que sais-je encore …


Une pratique excitante mais risquée


C’est là qu’on peut parler de revenge porn ou de pornodivulgation en bon français. On parle surtout de revenge porn à partir du moment où le contenu est vraiment explicite mais l’idée est la même avec des photos suggestives. Le jugement moral de la société sur la sexualité des victimes les livre aux harcèlements.

Le grand public prend souvent connaissance de ce phénomène via des faits divers de suicide de victimes poussées à bout. Si cela t’arrive, n’ai pas honte, parles en autour de toi ! De même si cela arrive à l’un.e de tes proches : NE JUGE PAS ! Ecoute, console et aide comme tu peux !


Des collectifs de victimes s'engagent également un peu partout dans le monde pour criminaliser cette pratique. Tu peux clairement les contacter pour savoir quoi faire mais surtout s’assurer d’avoir une oreille aguerrit et bienveillante qui t’écoutera. On ne dit surtout pas : ah mais ces jeunes ils n‘ont pas qu’a pas prendre de photo”

Non, on ne fait pas comme le gouvernent. On ne tacle pas les victimes on tacle les agresseur.se.s please !

Tweet supprimé le jour même évidemment



Parce que ce genre de porno-divulgation date de bien avant la création du téléphone portable et des réseaux sociaux !


Petite histoire du Nude


Apparemment cela remonterait aux années 80. (Et sûrement avant)

En effet, en 1980 le magazine Hustler a commencé une rubrique mensuelle, appelée Beaver Hunt, d'images de femmes nues envoyées par des lecteur.trice.s. Les photographies Beaver Hunt étaient souvent accompagnés par des détails sur la femme, comme ses hobbies, ses fantasmes sexuels, et parfois même son nom ! Les femmes en vedette dans Beaver Hunt n'avaient pas toutes envoyé leurs photos elles-mêmes et plusieurs ont poursuivi le magazine pour la publication de leurs photos sans leur permission.


20 ans plus tard, le chercheur italien Sergio Messina a identifié un nouveau genre de pornographie qu'il a appelé ”realcore pornographie”. Cette pornographie était basée sur des images et des vidéos d'ex-petites amies. En 2008, l'agrégateur de pornographie amateur Xtube a commencé à recevoir des plaintes que du contenu pornographique avait été posté sans le consentement des sujets. Plusieurs sites ont commencé à afficher de la pornographie consensuelle simulant du revenge porn, ainsi que du contenu soumis par les utilisateurs “authentiques”.


Le revenge porn a commencé à attirer l'attention des médias internationaux quand Hunter Moore a lancé le site Is Anyone Up? en 2010. Le site, qui présentait de la pornographie soumise par les utilisateurs, fut l'un des premiers sites à adopter le modèle initié par Beaver Hunt : IsAnyoneUp comprenait souvent des informations d'identification des personnes présentées comme des noms, des employeurs, des adresses et des liens vers des profils sur les réseaux sociaux.


Depuis les années 2010 et grâce aux travail d’associations comme la Cyber Civil Rights Initiative aux Etats-Unis, les pétitions et projets de lois se multiplient. Les sites comme Réddit, ou encore Twitter tentent la modération. Mais il y a encore du travail !

Et bien sûr les femmes sont plus souvent victimes du revenge porn que les hommes parce que c’est bien connus que c’est pas pareil le sexe pour les uns que pour les autres. (Ironie évidemment).

L’art du selfie nu consiste à montrer ce que vous avez mais pas TOUT ce que vous avez.

Conclusion sur un nude positif


Bien que née dans de mauvaises attentions, prendre des nudes devient une activité libératoire, artistique, personnelle, voire politique. L'usage du nu dans l'art n'a rien de nouveau. Tant que le.la modèle est consentant.e pour la capture d'image comme sa divulgation, la pratique ne peut être qu'intéressante.

On revient bientôt sur les meilleurs tips pour faire de bon nudes.


En attendant, partage tes meilleurs conseils pour faire les plus beaux nudes et inscris-toi à la newsletter si ce n'est pas déjà fait pour recevoir notre sélection d'infos et d'articles sur le sujet.